EPILOGUE DES NAO 2018

 

L’accord des NAO 2018 a été signé par deux organisations syndicales.

Le contenu de cet accord définitif nous parait toujours inacceptable.

Compte tenu des résultats 2017 encore plus exceptionnels que ceux de l‘année 2016 (croissance de 7 % AU GLOBAL CHIFFRES OFFICIEL ), la direction ne veut toujours pas faire d’effort significatif envers les salariés et leurs faire profiter à leur juste valeur des résultats économiques !

Sur l’article 3 de l’accord :

la direction indique que les syndicats se base sur le taux prévisionnel de 1,2% d’inflation: nous rectifions ce paragraphe en précisant que CERTAINS SYNDICATS l’on évoqué, mais ce n’est pas le cas des élus CGT. Cet indicateur n’est déjà pas représentatif (voir article sur le site de La CGT) et les NAO ne doivent être établies qu’en fonction des résultats économiques de l’entreprise, du groupe et des objectifs uniquement !

Paragraphe A de l’article 3 :

La direction privilégie une augmentation individuelle à hauteur de 2,3% (en moyenne), promotions incluses ce qui signifie qu’une promotion dans une agence peut avoir une grave incidence sur les autres salariés. Comment peut-on gérer un collectif de cette manière ? Une promotion est généralement méritée et nécessaire au fonctionnement de l’entreprise (c’est une valeur ajoutée), de surcroit, elle est souvent absorbée par une hausse du chiffre d’affaire et de fait une augmentation de la marge. Alors pourquoi demander à tous les autres salariés de financer par leur salaire cette amélioration sans en partager les gains ?!!!!

Comme l’an dernier, il y aura un minimum de 15 euros (suggéré par la CFTC) pour ceux qui pourront être associés aux résultats de l’entreprise , quand on compare avec Axima réfrigération , eux c’est 25 EUROS LE TALON MINIMUM ! ( espérons que les salariées se souviendrons de ce syndicat au prochaine élection de mai 2018 ) qui signe tout et n’importe quoi au désavantage des salariées   ! Nous vous conseillons de faire le calcul sur votre bulletin que vous recevrez début Avril (bulletin de mars) car l’accord entrera en vigueur au 1er MARS avec effet rétroactif au 1er JANVIER 2018 pour calculer le réel % d’augmentation qui vous sera accordé !

La CGT a toujours revendiqués une augmentation générale pour éviter les énormes disparités de revalorisation entre les salariés ! Les promotions doivent être traitées en dehors de ce cadre et au fil de l’eau, pour faire évoluer l’entreprise en fonction des besoins et éviter de laisser partir des personnes méritantes à la concurrence, lassées d’attendre d’année en année un juste retour des choses.

Rappelons aussi qu’en ce qui concerne l’égalité professionnelle, les écarts ne sont toujours pas comblés !

Nous serons vigilants sur le problème récurrent de mauvaises classifications professionnelles et si dans les mois qui suivent cet accord c’est toujours le cas, nous ferons remonter les cas de personnes qui ne sont pas dans leur classification !

PARTICIPATION AUX RESULTATS DE L’ENTREPRISE

Nous lisons sur l’accord que la direction parle d’une réserve de 2% de la masse salariale auquel viendrais s’ajouter un % X, qui en additionnant les deux avoisinerai les 3,5 % de la M/S ! Mais ce n’est pas écrit noir sur blanc !

Ce qui est certain par contre c’est que la participation dans une entreprise telle que la nôtre est obligatoire. Donc ce paragraphe ne devrait même pas figurer dans les NAO c’est juste pour vous faire croire qu’on vous fait un geste supplémentaire ! A noté que la redistribution de la participation n’est pas égalitaire au regard de la loi c’est proportionnel au salaire sauf si la direction négocie un accord pour le rendre égalitaire !

En plus de cela il serait intéressant de remettre au gout du jour un accord d’intéressement, qu’attend donc la direction pour négocier un accord à ce sujet ?

Article 5 :

Un abondement sur le perco est prévu dans cette accord, un abondement maxi de 150 euros pour un placement initial de 750 euros, pas sûr que cela concerne toutes les bourses !!(il faut pouvoir bloquer pendant 5 ans 750 euros quand on gagne moins de 1850 euros Brut mensuel) !!

Article 6 :

la direction propose 0,50 € de revalorisation pour porter celle-ci a 2 euros hebdomadaire ! Alors que cette revendication de la CGT la souhaitait à 5 € hebdomadaire !la direction octroie 8,65 € par mois, pas sûr que cela suffise pour la laverie ?

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *